Thalasso Atlantique à Royan

Située à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, Royan, ville d’art et d’histoire, vitrine de l’architecture des années 1950, joue de ses charmes sur la Côte de Beauté. Thalazur s’y est installé dans l’hôtel Cordouan pour proposer ses soins de thalassothérapie dont une nouveauté cette année, l’hypnothérapie. Les voix du soigneur sont impénétrables. L’hypnothérapeute choisit ses mots pour lutter contre vos maux. Il propose un voyage mental, les yeux dans les vagues de l’Atlantique. La séance se déroule à Royan, depuis l’hôtel Cordouan, un établissement quatre étoiles de la chaîne Thalazur. A quelques pas seulement de la Conche du Chay, l’une des plages les plus intimistes de Royan, l’hôtel ne fait qu’un avec l’océan. Toutes ses chambres disposent d’un balcon ouvert sur l’horizon bleuté.

En son sein, on plonge dans les délices de la thalassothérapie. L’hypnothérapie, nouveauté de l’année, n’est qu’un des nombreux soins proposés là, des plus traditionnels aux plus innovants. On retrouve les classiques enveloppements d’algues, modelages sous fine pluie marine et douche à jet mais on est aussi invité à découvrir d’autres soins plus spécifiques comme l’ostéopathie ou la méditation calme mental… L’établissement ne fait évidemment pas l’impasse sur le spa où l’on ne se fera pas prier pour découvrir les modelages du monde, du Californien au Balinais. Et tout cela se conclut souvent par un petit détour dans les espaces Forme et Détente où hammam et sauna conduisent naturellement à la piscine d’eau de mer chauffée et son parcours marin.

Et pour que tous les sens soient à la fête, le Fâ donne le la. Ce restaurant offre, en plus de menus tout en équilibre, une vue panoramique sur la baie de Royan. On profite alors de la vue sur l’océan au-dessus duquel pointe la gracieuse silhouette du phare de Cordouan. Planté sur le plateau homonyme, à sept kilomètres des côtes, il garde l’entrée de l’estuaire de la Gironde. Construit de 1584 à 1611, le “roi des phares” est le doyen des lumières des mers. Visible à plus de quarante kilomètres, la lumière qui émane de cette haute tour blanche en pierre de Saintonge de 68 mètres guide les bateaux à franchir les deux passes de l’estuaire.

Un bateau de croisière permet d’ailleurs de se rendre au plus près de ce monument historique. La Sirène prend ainsi la mer plusieurs fois par semaine pour emmener les marins d’un jour à la découverte de l’estuaire. Pendant plus de deux heures, le navire fend les flots à la découverte des curiosités locales, de la pointe de Grave aux grottes de Matata jusqu’au pied du phare. Avant de revenir au port de Royan où le tintement des mâts se mêle aux harangues de la vente à la criée, on prend le temps d’admirer les longues plages, ou conches, qui longe la cité. La Grande Conche, parée de jolies tentes de plages, demeure la plus prisée. Celle de Pontaillac fait davantage le bonheur des surfeurs tandis que celles de Foncillon ou du Pigeonnier se veulent plus exclusives.

De retour à terre, il est temps de découvrir la ville des Royannais. Martyre de la dernière Guerre Mondiale, la cité se transforma radicalement dans les années qui suivirent. “Laboratoire de recherche sur l’urbanisme”, Royan, ville d’art et d’histoire depuis 2010, abrite un patrimoine architectural représentatif des années 1950. On ne passera pas à côté du marché central. Il est même fortement conseillé de se glisser sous les lignes audacieuses de ce bâtiment en forme de coquillage pour en apprécier toute l’audace. Le marché a des airs de parachute dont la base prend appui sur des points extérieurs sans qu’aucun pilier intérieur ne gêne ni la perspective ni les déplacements. Quand on lève les yeux, le bâtiment n’en est pas moins surprenant. Composé d’un fin voile de béton, sa voûte se voit percée de fines ouvertures dans lesquelles des briques de verre reflètent la lumière.

L’Eglise Notre Dame figure elle aussi parmi les édifices royannais incontournables. Erigé de 1955 à 1958 par Guillaume Gillet, le lieu de culte en voue un au béton armé brut de décoffrage. Symbolique du mouvement de renouveau de l’art sacré des années d’après-guerre, l’église reprend les codes gothiques de la recherche de la lumière tout en les traduisant dans un style des plus particuliers. Impossible de ne pas avoir d’avis tranché sur cette architecture des plus modernistes. Largement reconstruite après-guerre, la ville de Royan n’en conserve pas moins de beaux témoignages des siècles passés. Le quartier Saint-Pierre conserve ainsi deux monuments emblématiques : l’église Saint-Pierre, le plus vieil édifice de la cité, et le château de Mons. Plus excentrés, les quartiers du Parc et de Pontaillac laissent encore voir de jolis exemples de villas balnéaires du début du XXème siècle.

Capitale de la côte de Beauté, Royan demeure également le point de départ idéal pour des escapades aux alentours. Les plus sportifs se mettront en selle pour emprunter une portion de la Vélodyssée. Cette véloroute qui traverse la Bretagne avant de suivre les côtes atlantiques jusqu’au Pays Basque trace évidemment son chemin en Charente-Maritime. En partant de Royan, on peut ainsi remonter tout le littoral jusqu’au pays de Marennes. Féérique, le tracé passe de la Côte de Beauté à la Côte Sauvage en croisant la route des fameuses cabanes à carrelet. Reliées à la terre par un ponton, ces fragiles constructions sur pilotis laissent pendre au bout d’une longue perche un grand filet de pêche carré. Inscrites au patrimoine départemental, ces petites cabanes colorées donnent à ces côtes une saveur toute particulière.

Sébastien Dieulle

******************************************************************************************************************************

- Thalazur Royan – hôtel Cordouan ****

******************************************************************************************************************************

- Novembre, « Mois de la Thalasso »

Cinq centres de thalasso situés le long de la côte atlantique de la Charente-Maritime proposent la première édition du « Mois de la Thalasso » pendant tout le mois de novembre exclusivement, pour l’achat d’un forfait de 3 soins (1 enveloppement d’algues/ 1 douche à jet/ 1 bain), un deuxième forfait identique est offert. A partir de 109€ le forfait de 3 soins, utilisable pendant 1 an.

- Informations et réservations : www.infiniment-charentes.com

******************************************************************************************************************************

- Guides :

- Charente Maritime / guide Petit Futé

- Charente Maritime – Vendée / guide Géoguide – Ed. Gallimard

- Les Charentes / guide du Routard – Ed. Hachette

- Charentes et Poitou / guide Vert Michelin

- Charente Maritime et Vendée / guide Lonely Planet

******************************************************************************************************************************

Conception reportage – pratique – photo Jean – Paul Cavet & DR

******************************************************************************************************************************